~ Friendship Beyond The Age ~

Transportez-vous au temps des Maraudeurs et venez y incarner un personnage de la saga de J.K. Rowling ou bien, créez vous un nouveau personnage.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jouer les casse-coups ne paye qu'en blessures...

Aller en bas 
AuteurMessage
Lia Knight
6émes Année
6émes Année
avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Amis : Qui voudra... et aura le courage... ^^'
Déteste : Le lait, les préjugés, les araignées, le temps... *stop*
Age : 16 ans
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Jouer les casse-coups ne paye qu'en blessures...   Lun 29 Déc - 19:48

15h15 - 15 Septembre 1976

Comment en arriver à la case "Infirmerie" ? Je vous explique : essayez d'atteindre la case Botanique en courant parce que vous êtes en retard, faites un malheureux détour par la case fatidique "Bureau de Rusard". Essayez d'échapper à la case "Prison", l'équivalent des retenues, et allez dehors en courant. Arrivez aux Serres, vous imaginant toujours pousuivi(e) et ratez la magnifique racine d'on ne sait quel végétal sournois.

Non, Lia n'était pas tombée mais on ne connait pas la dangerosité de certaines plantes... Enfin, la jeune Knight le saurait si elle ne tentait pas de lutter contre le sommeil ou de trouver un interêt aux cours de Botanique ! Pourtant la bleu et bronze savait que vu sa santé elle devrait éviter ce genre d'aventures mais elle savait aussi que Rusard ne lui laisserait pas une chance de s'expliquer. Après tous les plans pour le semer la nuit ou toutes les inventions qu'elle avait usé pour lui donner des circonstances atténuantes... Non, elle ne pouvait pas lui demander de l'épargner.

Certes elle avait échappé à la colle mais sûrement Rusard se satisferait plus de la voir égratignée aux bras plutôt que saine et en colle, à dormir après avoir finit. Seulement Lia, elle, détestait infirmière, docteur et tout ce qui ressemblait à un hôpital ! Alors être à l'infirmerie...


*Bon, elle en est où l'infirmière, qu'on en finisse...*

Elle avait un air pincé et le regard embêté. Ses bras étaient couverts de griffures et autres blessures, certes un peu sanglantes mais pas profondes du tout. Elle soupira espérant que celle-ci ne lui parle pas de son dossier médical et de ces soucis. Surtout que donner des explications sur sa situation actuelle avec ça en background !

Elle était simplement assise sur un lit alors qu'il n'y avait personne à part un gosse qui avait dû manger quelque chose en trop. L'infirmière, elle, avait disparu on ne sait où parlant d'un truc au nom douteux avec un air dépassé. Lia espérait juste que ce ne serait pas avec ça qu'elle la soignerait. Mais finalement elle ne resterait pas là ! Elle se leva sur sa cheville opérationelle et se dirigea vers la porte qui manqua de la cogner, l'évitant et l'envoyant presque à la renverse. Quelqu'un venait d'ouvrir...


*Dite-moi au moins que ce n'est pas l'infirmière !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syl Vice
3émes Année
3émes Année
avatar

Féminin Nombre de messages : 13
Amis : Maureen
Age : 13
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Jouer les casse-coups ne paye qu'en blessures...   Lun 29 Déc - 22:14

15h17 - 15 Septembre 1976



"Pardon ! Pardon ! Je suis désolée, désolée !"

Syl, les yeux exorbités, au bord de la crise d'angoisse, essayait tant bien que mal d'apporter son soutien à un type qui fesait bien trois têtes de plus qu'elle et qui semblait à la fois exaspéré et amusé. Le jeune homme avait été traîné de force à l'infirmerie par Syl car son chat avait provoqué un accident dans les cachots. Croyant que la nouvelle victime de Spartacus allait mourrir dans d'atroces circonstances, Syl l'avait obligé à passer son bras autour de ses épaules et l'avait soutenu de toutes ses forces jusqu'à l'infirmerie où elle ésperait que Madame Pomfresh pourrait le soigner avant que le Ministère n'arrive à Poudlard et enferme notre jeune Poufsouffle à Azkaban. Elle risquait au moins ça pour avoir commis un crime aussi monstreux. Le jeune homme qu'elle apportait avait sa robe de sorcièr en lambeaux et un liquide rouge visqueux l'inondait. Il s'agissait de Remus Lupin, brave Gryffondor de sixième année qui avait eut la malchance de rencontré Syl et Spartacus. Etait-ce du sang ? Allait-il mourrir comme le pensait Syl ?

[ Quinze minutes auparavant ]



Spartacus s'était encore sauvé et il s'était cette fois mis en tête de visiter les cachots afin de mordre ou de lacérer quelques Serpentard ou bien le professeur Slughorn lui-même pourquoi pas. Syl lui courrait après en hurlant son nom comme n'importe quelle petite maîtresse aimante et aveugle au comportement diabolique du félin. Bien, jusque là rien d'anormal. Les deux individus étaient désormais dans les cachots face à la porte qui menait au bureau de Slughorn. Spartacus reniflait un cadavre de souris étalé par terre et Syl, essouflée, essayait veinement de le convaincre de la suivre.
Remus Lupin arriva à ce moment précis, un bocal remplit d'un liquide rouge dans une main, un morceau de bois avec des poils au bout dans l'autre. Il est bien connut que Messire Lupin est un grand bonhomme et que Spartacus, couché sur le sol en train de déguster sa souris, était tout petit. Et ce qui devait arriver arriva.
Pour Syl, la scène se passa comme au ralenti. Elle vit le grand blond - ... non pardon châtain clair - marché sur la queue du chat. Elle vit Spartacus faire un bond les poils hérissés sur son dos, toutes griffes de dehors prêt à attaquer et Remus Lupin, surpris, basculer en arrière alors que Spartacus venait de lui sauter dessus en lui lacérant le bras. Le bocal se renversa sur Remus pendant que Spartacus s'affairait à réduire en bouillit la robe de sorcier de Remus. Mais seulement Syl ne vit pas tout de suite que le liquide rouge venait du bocal et crut aussitôt qu'il s'agissait de sang. Elle se précipita sur Remus, l'aida à se lever sans écouter ce que celui-ci pouvait bien lui dire et l'emmena à l'infirmerie en trainant Spartacus par la queue.

[ Quinze Minutes plus tard ]



"Madame Pomfresh venez vite ! Spartacus l'a tué regardez il a du sang tout partout sur sa robe ! Madame Pomfresh viiiiiiite !"

Syl ouvrit la porte de l'infirmerie à la volée et ne fit même pas attention à la personne qu'elle avait faillit défigurer.

" AU SECOUUUUURS !! à Remus, ne t'en fais pas Madame Pomfresh est la meilleure infirmière du monde ! Elle va te soigner et peut être que tu ne vas pas mourrir ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin
Maraudeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 120
Age : 25
Amis : Sirius et James ... enfin
Déteste : La pleine lune
Age : 16
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: Jouer les casse-coups ne paye qu'en blessures...   Mar 30 Déc - 19:48

15h17 - 15 Septembre 1976

Remus essayait en vain depuis quinze minutes d'expliquer a la jeune pousoufle qu'il n'avait rien. Mais cette derniere sans lui laisser le temps d'alligner deux syllabes l'avait inexorablement trainé a l'infirmerie.

"Je ..."

"Pardon ! Pardon ! Je suis désolée, désolée !"

"S'il..."

"Madame Pomfresh venez vite ! Spartacus l'a tué regardez il a du sang tout partout sur sa robe ! Madame Pomfresh viiiiiiite !"

"Non ..."

" AU SECOUUUUURS !! "

"Mais..."

"Ne t'en fais pas Madame Pomfresh est la meilleure infirmière du monde ! Elle va te soigner et peut être que tu ne vas pas mourrir ! "

*Si je vais mourrir justement Madame Pomfresh va bien s'apercevoir que ce n'est pas mon sang, elle va surement l'analyser avec un de ses instruments bizard pour savoir a qui il appartient ... est la c'est certains, direction chez Rusard ... chose assez suicidaire vu ce qui c'est passé dans les cachots*

En effet il y a une quinzaine de minutes. Remus était en train de chercher dans la reserve des cachots quelque chose qui puisse passer pour du ketchup (et de preferance qui ait le plus mauvais gout possible). James Sirius et lui avaient encore eut une exelente idée et désiraient la mettre en pratique.
Il avait donc tiré au sort pour savoir qui ferai quoi. James s'était vu la attribué la difficile et ardu tache d'aller chercher des piments dans la serre numero 1.

*La difficile et ardu tache =_=" On va le pleurer le pauvre chaton. C'est vrai que la serre numero 1 est si dangereuse ! ... meme les premieres années ni vont pas y a que des plantes moldus*

Et sirius était parti en mission diplomatique pour convaincre les elfes de maisons d'intervertir leur mixture avec le ketchup des serpentars lors du prochain repas.
Peter lui (on va pas l'oublier le pauvre) était chargé de faire le guet devant la salle comune des gryffondors.

* on savait pas quoi en faire en faite*


Après un bon moment, et après avoir goutté a diverse chose, il avait deniché du sang de troll. Chose totalement infect. Malgrè sa grand taille Remus avait du se servir d'un baton pour attraper le pot contenant le precieux liquide. Pendant que Remus controllait le contenu du pot, Miss Teigne était venu se frotter le long de ses jambes. Remus croyant que c'était Sirius en animagus lui avait coller un bon coup de baton sur les fesses. Mais Remus avait vite comprit son erreur en entendant le miaulement furieux de la chatte.

*Oups ! Soit Sirius a muer soit j'ai pas taper Sirius *

Il avait donc decamper en troisieme vitesse, sans meme penser a jeter l'arme du crime. A cause de sa grand taille (et aussi du faite que ce n'est jamais très rassurant de savoir que Miss Teigne est allé cafeter a son cher maitre) Remus n'avait pas vu le petit matou devant la porte du professeur de potion. Sans vraiment comprendre ce qui lui arrivait, le plafond remplaca le couloir dans son champ de vision et il senti les griffes et dents du félin s'enfoncer dans sa chair avec une joie malsaine.

*Matou a la noix *

Dans sa chutte le bocale s'était brisé rependant son contenu sur le maraudeur.

*Pour bien courronner le tout Remarque je pourrai aller narguer Touffu je dois avoir tellement mauvais gout maintenant qu'il n'osera pas me toucher*

La propriétaire de l'adorable Spartacus avait ensuite porter secours a Remus. Et c'est ainsi que Remus était arriver a l'infirmerie.

"T'inquiete t'inquiete ca va impecablement bien ! Regarde "

Remus pour prouver ses dires voulu faire un salto arriere mais ne reussi qu'a faire un magnifique plat sur le carelage.

" Aie !"

*Je comprends pas la dernier fois j'y ai reussi pourtant*

Normale c'était presque la pleine lune, la c'est la nouvelle lune . Remus grogna et s agenouilla puis lanca un regarde de chien battu a Syl puis a Lia (Une serdaigle de son age dont il venait de remarquer la presence).

"Pitié laissé moi partir "

_________________
* Mister Prefet Boule de Poil *



Dernière édition par Remus Lupin le Sam 7 Fév - 1:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lunard21.skyrock.com
Lia Knight
6émes Année
6émes Année
avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Amis : Qui voudra... et aura le courage... ^^'
Déteste : Le lait, les préjugés, les araignées, le temps... *stop*
Age : 16 ans
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Jouer les casse-coups ne paye qu'en blessures...   Mer 31 Déc - 16:15

15h19 – 15 Septembre 1976

Rien comprit ! Voilà comment résumer les pensées actuelles de Lia… Elle n’avait rien comprit à la situation. Tout ce qu’elle identifia de la scène, c’était qu’une fille déboulant dans l’infirmerie avait manqué de l’éborgner ou de l’assommer pour quelques heures, et ce à l’aide de la porte tout simplement. Par grâce, des réflexes avaient tiré la jeune fille d’une autre raison valable de rester à l’infirmerie. Elle ne cacha pas un air étonné et surprit quand la même fille, qui à ce qu’elle pouvait voir, aux couleurs de la robe de sorcier de celle-ci, une Poufsouffle. Commença alors un appel des plus pressés et exigeants (c’était le moins qu’on pouvait dire !).

La Knight ne prononça pas un seul mot et resta simplement surprise aux mots de la Poufsouffle. Un certain Spartatruc aurait tué quelqu’un. Toujours la même jeune fille, adressa alors la parole à quelqu’un. Son regard se posa alors sur la seconde présence, qu’elle venait d’analyser. Un garçon, et elle cru deviner un Gryffondor qu’elle avait déjà vu mais elle et sa mémoire aussi opérationnelle qu’il n’y a d’éclipse en une vie…! Enfin soit, elle semblait lui parler de « ne pas mourir » et de Mme Pomfresh qui le soignerait. Ca aurait pu être le cas si celle-ci n’avait pas disparu… Sûrement avait-elle trouvé du travail en chemin ! (oui elle était sensée ne chercher qu’un truc pour soigner mais connaissant les élèves de Poudlard…) Lia, restant toujours sans dire un mot ou sans même faire un signe de sa présence, observa simplement le pauvre garçon qui semblait plus embêté que sur le point de mourir de ses blessures. Pourtant, elle remarqua la quantité étonnante de sang qu’il avait sur lui. A cette vue, elle grimaça légèrement signifiant un « aïe ça doit être douloureux ça » mais ne dit toujours rien comme assommée par les évènements, à défaut d’avoir manquer d’avoir eu son compte avec la porte. Ne parlons pas des plantes plutôt de ça qui auraient très bien se charger de ça aussi bien…


*Merlin…*

Parlant pour la première fois, il assura de sa ‘santé’ et tenta d’en prouver ses dires. Tout ça pour admirer de plus près la douceur et les couleurs du carrelage ! C’en était trop pour la Serdaigle qui laissa apparaître un sourire, définitivement amusée de tout ce qu’il se passait ici. S’il avait osé, elle se serait assise, aurait prit de quoi manger et aurait continué d’admirer les deux protagonistes… Mais, non, c’était de mauvais goût. Il semblait effectivement aller encore assez bien pour faire des cabrioles dans tous les sens toutefois pas assez pour les réussir… A cette pensée encore, elle lutta contre un rire, se passant une main devant les yeux. Cela devait être en effet très convaincant pour la Poufsouffle. Quand elle retira sa main de ses yeux, elle fit face à une tête des plus suppliantes. Elle hoqueta de surprise se demandant quelque chose approchant approximativement :

*Hn ? Hein ?*

Entendant finalement le motif de cet air. A croire que toutes les personnes passant cette porte ne souhaitaient qu’en sortir le plus rapidement ! Enfin, son problème c’était que justement, après avoir prit un tel plaisir à se jouer de « l’incident » et d’avoir croiser la mine de celui-ci, elle ne pouvait tout de même pas s’éclipser d’un coup ! Enfin, ce regard lui rappelait quelque chose…

*Mais qu’est-ce que tu veux que j’y fasse ? ^^’ Bon ok, l’infirmerie c’est pas drôle du tout m’enfin… Puis… D’ailleurs je ne devais pas fuir d’ici, moi… ?*

Elle soupira, se grattant l’arrière du coup, un air perdu sur le visage. Fuyant la tête abattue de Rémus. Ah mais voilà, c’était ça son nom ! Peu importait…

« Désolée d’interférer mais il vaut mieux que vous soyez au courant : Mme Pomfresh est partie quelques « minutes » je ne sais où… et ça commence a bien faire d’attendre… »

Elle insista avec un air incrédule sur le mot « minutes », cela faisait déjà plusieurs « minutes » qu’elle attendait elle ! Continuant à se passer la main dans l’arrière du coup, elle se rendit compte qu’elle exposait ses bras, elle se tapa le front de l’autre main et posa rapidement ses mains dans son dos. Bah… Elle regarda une nouvelle fois Rémus et son air abattu ne retenant pas cette fois son air complètement amusé.

« Euuuuh… Humm… Oui, donc de toute façon il vous faudra patienter ou oublier… Bien que j’ai l’intime conviction qu’il y en a un qui ne veuille pas attendre… »

Elle prononça sa dernière phrase en soufflant doucement, réfléchissant à haute voix presque regardant le garçon dans son intégralité, toisant lesdites blessures. Maintenant c’était à la jeune fille qui l’avait accompagné de décider s’il devait rester là ou non. Elle était celle qui avait jugé nécessaire de le mener jusque là… Mais la bleu et bronze s’avoua se demander s’il allait vraiment aussi mal qu’il en était donné l’air et surtout… qu’est-ce qui c’était passé ?! La curiosité dépassant de loin sa retenue et la politesse requise (enfin si on veut…), elle s’avança vers le garçon, un air interrogateur avant de se tourner vers la fille, la tête penchant sur le côté et ouvrant finalement la bouche, catégorique :

« Mais, qu’est-ce qu’il lui est arrivé ? Rusard ? Elle se tourna vers Rémus. Et au passage ne m’en veux pas mais… c’est du sang ? Parce que ça sent étrange… »

Bah, elle fit quand même un sourire embarrassé à la Poufsouffle qu’elle montra aussi au Gryffondor, surtout pour sa seconde question très délicate. Elle émit l'hypothèse de Rusard, le surveillant étant la cause de nombreux incidents… Maudit Cracmol… Puis manifestant un intérêt à la réponse, elle s’assit sur un lit à côté… En fait, elle était trop occupée à rigoler intérieurement connaissant enfin la nature du dit « sang » du Maraudeur.

[Désolée c'est bof --']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maureen Wheeler
3émes Année
3émes Année
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 23
Amis : Alec Wheeler, Syl Vice
Déteste : les incultes a la divination
Age : 14 ans
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Jouer les casse-coups ne paye qu'en blessures...   Jeu 1 Jan - 17:06

"JE VOIS LA MARQUE DU SINISTROS"

Cette voix de sentor retenti au meme moment que la porte s'ouvrit a la voler. Spartacus qui se trouvait au mauvaise endroit se vit soudain transformé en peinture murale.

*Tiens ca me rapelle les decorations de mon Temple en Egypte miaou !*

Dans un soupir Exalter maureen ajouta :

"Quelqu'un va mourir ..."

Elle fit une courte pause puis ajouta dans un mumure fanatique :

"Se soir !"

Remus toujours agenouiller la regarda avec un air desabusé qui signifiait clairement -Quelqu'un a t'il une camisole de force ?-. Maureen sourit d'un air apitoyé et poursuivit :

" Je pense bien que tu ne peux pas comprendre l'art rafinner que je pratique Miaou ! Mais ne met pas en doute les paroles de la Grande Bastet miaou"

Elle s'arreta de nouveau et theatralement se laissa tomber a genoux devant la tache provoquer par le magnifique "Salto" de Lupin, tout en mumurant :

"Tsh tsh pauvre mortelle qui ne peux comprendre Miaou !"

Elle examina la marque quelque minutes, passant ses mains sur certains details ainsique sur les contours. Sans prevenir elle releva la tete les yeux legerement revulsés et d'une voix mystique mumura d'une maniere a peine audible :

"Je vois la marque du Loup"



La reaction de Remus ne se fit pas attendre, il se raidit, sa machoire se crispa et son regard devient inquiet

"PREND GARDE A LA PLEINE LUNE !!!!!!!! J'ai peur mon pauvre cheri que tu te face mordre dans peu de temps miaou"

Un poids sembla quitter les epaules de Remus et il lanca un regard plein de pitié a Maureen. Relegeant Maureen au second plan il ouvrit la bouche pour repondre a seule fille a peut près censé de la salle.


[En Accord avec moi meme (et avec Remus) ]


Dernière édition par Maureen Wheeler le Mer 14 Jan - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syl Vice
3émes Année
3émes Année
avatar

Féminin Nombre de messages : 13
Amis : Maureen
Age : 13
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Jouer les casse-coups ne paye qu'en blessures...   Dim 4 Jan - 0:14

"PREND GARDE A LA PLEINE LUNE !!!!!!!! J'ai peur mon pauvre cheri que tu te face mordre dans peu de temps miaou"

Syl poussa un cri de terreur et se plaqua la main contre la bouche. Remus s'apprêtait à parler mais Syl le coupa dans son élan en posant sa main sur le bras du jeune et en murmurant presque:

"Ne t'en fais pas jeune homme courageux mais dépourvu de chance ! Je serais ton amie et si tu veux toi et moi on fera des balades dans le parc. Ne t'en fais pas tu ne seras pas seul à affronter cette épreuve !"

Elle arborait un air grave et, comme pour marqué l'évènement, Syl changea la couleur de ses cheveux et de ses sourcils en un noir corbeau. Puis se tournant vers Maureen elle dit, toujours aussi grave:

"Heureusement que tu as ces visions et ces prémonitions ! Que deviendrait-on sans toi ?"

Syl jeta un coup d'oeil à Lupin puis reprit à l'intention de Maureen:

"Tu sais je crois qu'il ne te croit pas beaucoup. Il doit penser que, si il fait mine de ne pas te croire, l'échéance sera retardée ! Pauvre garçon ... "

Elle se tourna vers Lupin et s'exclama soudain, indignée:

"Tu pourrais lui témoigner un peu de reconnaissance ! NOUS témoigner un peu de reconnaissance ! Je t'ai sauvé la vie tout à l'heure et là Maureen vient de te prévenir d'un grand danger auquel tu peut te préparer ! Gryffondor ingrat !"

Syl alla chercher Spartacus le Sadik toujours éclaté contre le mur et reprit sa place à côté de Maureen. Et enfin, elle s'aperçut de la présence de la Serdaigle.

"Ooooh ! Toi aussi tu es gravement blessé ou en danger de mort ? Eh bien Maureen heureusement que tu étais là ! Comment tu t'appelles ?"

Syl serra son chat si fort contre elle que les yeux de celui-ci sortirent de leurs orbites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lia Knight
6émes Année
6émes Année
avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Amis : Qui voudra... et aura le courage... ^^'
Déteste : Le lait, les préjugés, les araignées, le temps... *stop*
Age : 16 ans
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Jouer les casse-coups ne paye qu'en blessures...   Sam 17 Jan - 17:30

[Je suis terriblement désolée pour cet énorme retard, j'avait dit que je réponderai et je n'ai pas pu pour des raisons perso... :s enfin bref]

*Et voilà je me retrouve avec des fous… T~T Merlin pourquoi tant-*

Elle allait encore s’apitoyer sur son sort les larmes aux yeux, priant Merlin de la sauver de ce que les moldus nomment « une crise de nerf » ! Il paraissait peut-être finalement évident que le Gryffondor à terre allait finalement bien après tout. Elle semblait s’agiter beaucoup mais ce n’était rien comparé à l’entrée magistrale que leur offrit une autre Poufsouffle. Dans ce cas, il était bien difficile pour Lia de la comprendre, et encore moins de la prendre au sérieux ! De plus ses attitudes théâtrales la laissait plus sceptique qu’autre chose… Donc, ne convainquaient pas une seule seconde, non, pas pour une mornille ! Quelqu’un allait mourir, ce soir ?

*Oui, moi ! Si je ne me sors pas de cette folie u_u’ Et si Rusard m’attrape aussi, accessoirement !*

Elle raya ses pensées pour jeter un œil sur celle-ci. Elle accorda alors un intérêt avec un air incrédule aux dernières paroles de la « Prophétesse », car elle lui faisait bien penser à une et lui accorda de l’indulgence dans ses pensées : après tout, elle ne la connaissait pas, bien que ce fut un comportement excessif, non ? Pourtant la première fille prit cela au sérieux, hérissant Lia par son cri qu’elle couvrit. Lia souffla d’un air dépité alors qu’elle entrait dans des explications. Allons, elle n’allait pas prendre ces paroles au sérieux ?! Apparemment si, même qu’elle remercia celle qui avait annoncé des évènements funestes, Lia se désespéra et se contraint à penser qu’il valait mieux fuir, elle trouverait bien un sort ou deux pour cacher ses blessures en classe le lendemain. Finalement elle lui parla, arrachant un hoquet à la Serdaigle qui répondit avec un air manifestant qu’elles étaient folles.

« Moi ? Non, mais- Lia Knight, je suis Lia Knight. Mais je ne suis pas en danger, absolument pas… Puis, je ne suis pas blessée… »
*Enfin, presque pas.*

Les seuls dangers à ce moment étaient de rester ici, se faire soigner finalement et Rusard surtout. Lia se demanda si les deux Poufsouffles l'avaient entendu... Par ailleurs, elle eut mal au cœur pour Remus (et le chat dans les bras de la fille aussi), il devait sûrement se sentir encore plus mal que la bleu et bronze : elle au moins pouvait-elle partir tranquillement. Bah, il risquait donc de se faire mordre et il devait craindre la pleine lune ? La Serdaigle afficha un air perplexe. Bien ! Que faisait-elle, sortir et se soigner elle-même ou mettre un plan à servir d’escapade à la folie qui accablait le rouge et or ? En attendant, pouvait-elle au moins le débarrasser de ses tâches "sanglantes" discrètement :

« Tergeo ! »

Elle souffla ce mot, agita sa baguette et se plaignit de sa douleur aux bras. Ce sort enlevait les tâches, de sang aussi, cela ferait l’affaire au moins pour qu’il assure d’un état correct ! Enfin, cela ne suffirait peut-être pas aux jeunes filles de croire qu'il serait hors d'affaires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin
Maraudeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 120
Age : 25
Amis : Sirius et James ... enfin
Déteste : La pleine lune
Age : 16
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: Jouer les casse-coups ne paye qu'en blessures...   Dim 18 Jan - 17:35

Remus Lupin regardait avec un air de totale incompréhension la scene qui se deroulait devant ses yeux. Les deux pousouffles devaient vraiment étre sorti d'un asile. Il n'avait plus qu'une seule idée en tete : fuir d ici pour regagner la salle commune et tout cela sans croiser Rusard, Miss Teigne ou on ne sait qu'elle enseignant de Poudlard. Seule probleme majeur c'est qu'il était couvert de sang de troll et que le liquide visqueux s'ecoulait goutte a goutte de ses vetements. Ce qui le transformait en un remix gore du Petit Poucé. Il voulut prendre la parole mais Syl l'interompit en le traitant de Gryffondor ingrat. Ce qui acheva de le desesperer.
Mentalement, il se rememorait toute les formules magiques qu'il avait appris depuis la premier année a Poudlard. Aucune ne semblait convenir dans cette situation. Il regrettait amerement que les deux harpies soient simplement humaine sinon il aurait pu facilement s'en debarasser.
Au moment ou il se concentrait pour lancer un patronus ... c'est pas un peu inutile dans ce type de situation.

* Oui bon ca va j'ai pas d'autre idée ! J'esperais leur faire peur avec .... ca m'aurait laissé le temps d'esquiver et de prendre le passage secret a coté de l'infirmerie *

Mais Lia lui apporta une aide inesperé en faisant disparaitre le sang de troll.

"Tergeo"

*Ingénieux je n'y avait pas pensé ! Dommage que ca ne marche pas aussi sur les deux taches de Pousouffle *

Remus se leva et lanca le sortilege de rictusempra a Syl et a Maureen. Il se retourna vers Lia et lui lanca un petit :

"Merci"

Avant de partir en courant vers sa salle commune en passant par tout les raccoursi connu.

_________________
* Mister Prefet Boule de Poil *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lunard21.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jouer les casse-coups ne paye qu'en blessures...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jouer les casse-coups ne paye qu'en blessures...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Viens, on va jouer à casse-bonbon ! | PV Ironie Funeste |
» Les trois coups d'etat, le "manje ranje de lespwa" pour le deuxie
» Pour en finir avec les coups d'État en Haiti...
» Chacun son tour...! Bito, à toi de jouer.
» Video de la NHL contre les coups à la tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Friendship Beyond The Age ~ :: Poudlard :: L'Infirmerie-
Sauter vers: